FAQ – DEFINITIONS

COV ? Peinture Hydro ? Point Eclair..?

Toutes les réponses à vos questions !

Que sont les COV ?

Source Dossiers CHSCT : La prévention des risques professionnels des Composés Organiques Volatils (COV) .

Les composés organiques volatils (COV) sont des substances qui se caractérisent par leur grande volatilité, c’est-à-dire qu’ils émettent des vapeurs même à pression et température ordinaire de travail, et donc se répandent aisément sous forme gazeuse dans l’air ambiant des ateliers, bureaux ou dans l’atmosphère extérieure environnante.

Les COV constituent une famille de produits très large comme le butane, le propane, l’éthanol, le benzène, le formaldéhyde et l’acétone, le styrène, les aldéhydes, le perchloroéthylène, etc.
Les COV sont utilisés dans de multiples secteurs professionnels, particulièrement dans les procédés industriels utilisant des solvants : peintures, colles, vernis, encres, traitements de surface, dégraissage, nettoyage à sec, etc. (près de 80 % des COV dûs à l’activité humaine).

Qu‘est ce qu’un Floculant ?

La floculation est le processus physico-chimique au cours duquel des matières en suspension dans un liquide s’agglomèrent pour former des particules plus grosses, généralement très poreuses, nommées flocs. Ainsi, ils peuvent être plus facilement arrêtés par les filtres.

Leur vocation est de permettre la coagulation, l’adsorption et la cohésion en boues des peintures des liants, pigments, extraits secs, charges métalliques, et autres additifs, le plus souvent toxiques, contenus dans les peintures, quelles soient hydrodiluables ou solvantées.

La filtration optimale des boues après floculation avec l’ADEFLOC garantit ainsi la régénération de la solution de nettoyage longue durée ADECOLOR, qui agit elle en déstructurant au préalable la peinture.

Pourquoi les COV sont-ils dangereux ?

Les composés organiques volatils ont des effets très néfastes sur la santé (irritations des yeux, des muqueuses des voies respiratoires, troubles cardiaques et du système nerveux, céphalées, nausées…) et certains COV sont cancérigènes (benzène…), d’autres toxiques pour la reproduction ou mutagènes.

De plus, au contact d’une source de chaleur, les COV présentent des risques importants d’incendie et d’explosion.

Enfin, en se dégradant dans l’atmosphère sous l’effet des rayonnements du soleil et de la chaleur, ils provoquent la formation ou l’accumulation dans l’environnement de composés nocifs, comme l’ozone.

Du fait de leur volatilité et de leurs sources d’émission très nombreuses dans l’industrie et le bâtiment, des vapeurs de composés organiques volatils se retrouvent en concentration plus ou moins élevée à de nombreux postes de travail, induisant une exposition respiratoire et parfois cutanée à de très nombreux travailleurs.
Lors de l’inhalation de COV (particulièrement les solvants), ceux-ci pénètrent dans les poumons et passent directement dans le sang, puis dans le cœur et le cerveau.
Certains COV traversent le tissu lipo-cutané et, par voie sanguine, se diffuse dans le corps entier.
La gravité de l’exposition aux risques d’émanations toxiques des COV dépend :

– de la toxicité de la molécule chimique concernée
– de la concentration, de la fréquence et de la durée d’exposition
– de la voie d’exposition (respiratoire, cutanée, oculaire, digestive)
– des combinaisons entre les produits
– de la sensibilité individuelle (notamment aux allergènes)

Qu’est-ce que le pH ?

Le  pH ou ‘Potentiel Hydrogène’ permet de mesurer l’activité chimique d’une solution, soit l’acidité ou la basicité d’une solution.

Dans un milieu aqueux à 25°c, une solution de pH = 7 est neutre, une solution de pH < 7 est acide, une solution de pH >7 est basique.

Qu‘est-ce qu’un point éclair ?

Le point d’éclair ou point d’inflammabilité (en anglais : flash point) correspond à la température la plus basse à laquelle un corps combustible émet suffisamment de vapeurs pour former, avec l’air ambiant, un mélange gazeux qui s’enflamme sous l’effet d’une source d’énergie calorifique telle qu’une flamme pilote, mais pas suffisamment pour que la combustion s’entretienne d’elle-même (pour ceci, il faut atteindre le point d’inflammation).

Sont considérées extrêmement inflammables les substances et les préparations liquides avec un point éclair < à 0°C et une température d'ébullition < ou = à 35°C. Sont considérées facilement inflammables les substances et les préparations liquides avec un point éclair < à 21°C qui ne sont pas extrêmement inflammables. Sont considérées comme inflammables les substances et les préparations liquides avec un point éclair entre à 21°C (inclus) et 55°C (inclus). Non classées, toutes les solutions proposées par ADEFY sont ininflammables et ont des points éclair > à 68°C ou > 90°C. Certaines n’ont pas de point éclair. Elles ne contiennent pas non plus d’hydrocarbure halogéné ni de substances qui selon leur quantité induiraient une phrase de risque.

Qu‘est-ce qu’un bain à ultrasons ?

Le bain à ultrasons, ou nettoyage à ultrasons, ou sonicateur est une procédure accélérée de nettoyage de pièces ou de dissolution de produits par l’effet mécanique d’ondes ultrasonores.

Nos solutions sont compatibles avec les opérations en bacs à ultrasons : ADEFY vous propose un process adapté à chacun de vos cas d’application.

Qu‘est-ce qu’une émulsion ?

Une émulsion est un mélange intime de deux substances liquides. Ce sont toujours deux liquides qui en situation normale sont non miscibles mais qui vont, par des opérations spécifiques (agitation, mélange, ajout de quelques principes actifs), réussir à avoir un aspect macroscopiquement homogène, mais microscopiquement hétérogène. L’une des substances sera donc dispersée dans la seconde substance sous forme de petites gouttelettes. Le mélange reste stable grâce à un troisième ingrédient appelé émulsifiant.

Si toutefois vous ne trouvez pas de réponses à vos questions, n’hésitez pas à nous contacter directement !